Wednesday, July 17, 2024
AccueilACTUALITECoronavirus au Sénégal : quand la communication des autorités conforte les théoriciens...

Coronavirus au Sénégal : quand la communication des autorités conforte les théoriciens du complot

Avec la troisième vague, l’Afrique voit le nombre de personnes infectées par le coronavirus augmenter. En effet, avec le manque d’infrastructures sanitaires et d’intrants comme comme l’oxygène, le continent noir ne peut que compter sur le vaccin pour stopper le virus mortel. Malgré cela, certains sont toujours réfractaires et ne comptent pas se faire piquer brandissant la thèse du complot ourdie par l’Occident avec la complicité des chefs d’Etats Africains. Le Sénégal aussi fait partie de ces pays où d’aucuns font tout pour démontrer que les vaccins desservent plus qu’ils ne servent. Face à cette situation, les autorités ont mis en place un certain nombre de mécanismes pour gagner la confiance des sénégalais et les inciter à se faire vacciner. Mais tout porte à croire qu’elles s’y prennent mal puisque, au début, de la campagne, on a fait comprendre aux sénégalais que le vaccin était une solution pour ne pas choper le coronavirus. Et la réalité du terrain est tout autre puisque des gens vaccinés ont contracté la maladie poussant les réfractaires à sauter sur cette occasion pour démonter la thèse des autorités qui a consisté jusque là à dire que le vaccin préserve de la maladie et qu’il aide à diminuer le nombre d’hospitalisation et de décès.

Les médias aussi, surtout ceux en ligne et les réseaux sociaux, contribuent largement à désinformer face à cette situation. La preuve, quand les services du ministère de la justice ont publié un communiqué informant que, malgré le fait qu’il ait pris “sa dose”, le garde des sceaux, Malick Sall, a été testé positif au coronavirus, certains sites ont écrit en gros caractères, “malgré qu’il ait pris le vaccin, le ministre de la justice est testé positif”. Et les internautes se sont donné à cœur joie en se disant qu’ils ne voyaient pas l’utilité de se faire vacciner si celà ne les empêche pas de contracter le virus.

Ayant constaté que les anti vaccins commencent à convaincre et à dissuader, quelques médecins et autorités ont commencé à expliquer que le vaccin a pour objectif de minimiser les risques mais n’empêche pas de contracter le virus. Ce qui n’a pas convaincu.
Et cela montre que les autorités doivent comprendre que la communication joue un rôle fondamental dans la prise en charge de cette maladie qui en est à sa troisième vague. Elles doivent clairement signifier à la population que l’alternative pour venir à bout de cette maladie reste la vaccination.

Et en même temps faire comprendre que ceux qui sont vaccinés sont vecteurs de transmission du virus ce qui signifie qu’ils doivent continuer à respecter les mesures barrières.

Sunuafrikradio

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN2024

spot_img

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS

Recent Comments