Désaccord entre le FMI et le Président Alassane Ouattara

Le Fonds Monétaire International (FMI) n’a pas trouvé pertinent de signer un préaccord pour un programme financier voulu ardemment par l’Etat ivoirien, au grand dam du Président Alassane Ouattara qui fondait beaucoup d’espoir dessus. Un pré-accord aurait été synonyme d’une manne financière d’environ 800 millions de dollars dans l’escarcelle de l’Etat ivoirien. Mais, le FMI a renvoyé le gouvernement à sa copie.

Le 7 juillet, après la dernière rencontre dans la salle mosaïque du palais présidentiel, le Chef de l’Etat n’a pas raccompagné ses hôtes du FMI. Un signe du désaccord pour les observateurs. Derrière le communiqué politiquement et diplomatiquement correct du Fonds Monétaire International (FMI) à l’issue de sa mission du 24 juin au 7 juillet à Abidjan, se cachait de grosses divergences avec le gouvernement ivoirien. Dan Ghura, le chef de mission, a insisté auprès du gouvernement pour accentuer les réformes, jugées trop lentes, notamment dans le secteur public bancaire. Autre point d’achoppement, la stratégie de ré-endettement de la Côte d’Ivoire inquiète le FMI.

Politik Afrique