Wednesday, February 8, 2023
AccueilACTUALITEDix événements marquants de 2020

Dix événements marquants de 2020

2020 aura été une année qui va rester dans les annales à plus d’un titre. De la pandémie de coronavirus à la mort de George Floyd, en passant par les sempiternels débats sur les troisièmes mandats, retour sur dix faits marquants de cette année pas comme les autres.

Les électeurs sont contrôlés lors des élections nationales au Nigeria

Pandémie de Coronavirus

La star de 2020 c’est incontestablement lui. Le Covid 19 a infecté des millions de personnes, causé des morts en cascades.

Les mesures de confinement, couvre-feu et fermetures de frontières décidées pour freiner la progression du virus ont paralysé des pans entiers de l’économie privant des milliers de personnes de leurs emplois, plongeant le monde dans la récession et allongeant les files des banques alimentaires aux quatre coins du monde.

Au 23 décembre 2020, le virus COVID-19 a touché 78.820.184 cas confirmés et tué 1.739.392 personnes dans le monde.

En Afrique, les compteurs s’élèvent à 2.551.079 cas confirmés et 60.146 morts.

L’entraîneur Pape Diouf, les musiciens Manu Dibango et Aurlus Mabélé, l’ancien président burundais Pierre Nkurunziza, font partie des nombreuses personnalités emportées par la maladie.

Il rêvait de la présidence malienne mais n’a pu accéder au mandat suprême, Soumaïla Cissé, le principal opposant malien, libéré en octobre 2020 par les djihadistes après avoir été retenu en otage pendant six mois, est décédé également du Covid-19 en France.

Une course contre la montre s’est engagée entre les différents pays afin de mettre au point un vaccin efficace pour prévenir la maladie. Alors que certains sont en train de recevoir leurs premières injections, en attendant que la couverture vaccinale soit suffisante pour atteindre l’immunité collective, les gels hydro-alcooliques, les masques et la distanciation sociale se sont invités dans le quotidien des différentes nations confrontées aux premières, deuxièmes et troisièmes vagues de contamination.

Tous les ingrédients de ce qui a fait de 2020 une folle année démarre dans la ville de Wuhan en Chine. Un virus mystérieux y fait son apparition et le 23 janvier, Wuhan entre dans une phase de confinement sans précédent, une semaine après que la Chine a confirmé que le virus se transmets d’homme à homme.

A ce stade, le virus a tué 17 personnes et en a touché plus de 400. Cette ville de 11 millions d’habitants est entièrement coupée du reste de la Chine, et des milliers de personnes sont testées et mises en quarantaine au cours des mois suivants.

Le confinement est levé en avril et il n’y a eu aucun cas de transmission à Wuhan ou dans la province de Hubei depuis la mi-mai. Mais le reste du monde se débat contre vague après vague du virus.

Alpha Condé et Alassane Ouattara

Troisièmes mandats

Les élections en Guinée et en Côte d’Ivoire ont été émaillées de violences liées aux contestations autour des troisièmes mandats des présidents Condé et Alassane Ouattara.

La candidature controversée d’Alpha Condé, 82 ans, pour un troisième mandat avait suscité de violentes manifestations dans tout le pays avant les élections, au cours desquelles au moins 50 personnes ont trouvé la mort, selon Amnesty International.

Le 24 Octobre, le chef de l’Etat est réélu pour un troisième mandat avec 59,5% des suffrages exprimés selon la Commission électorale.

Selon le porte-parole de l’opposition, “plus de 90% de l’électorat a rejeté la candidature illégale d’Alassane Ouattara “.

Le président Ouattara était également candidat à un troisième mandat jugé “anticonstitutionnel” par l’opposition et suscitant des violences dans le pays faisant une quarantaine de morts entre l’annonce de sa candidature en août et la tenue du scrutin en octobre, selon un bilan officiel.

Le président sortant s’est présenté sans réel adversaire en raison du boycott de l’opposition qui avait appelé à la “désobéissance civile”.

Le 3 novembre, le président ivoirien, 78 ans, a été réélu pour un troisième mandat avec 94,27% des voix, selon les résultats proclamés par la Commission électorale indépendante (CEI).

Auparavant, M. Ouatarra avait choisi Amadou Gon Coulibaly, son Premier ministre comme dauphin, mais celui-ci décèdera après un malaise en juillet.

Les chefs militaires à la base du putsch

Coup d’Etat au Mali

Le mardi 18 août au matin, des tirs sont entendus dans deux camps militaires à Kati, devenu le point de départ des putschs au Mali. Des informations font état d’une mutinerie mais au bout de quelques heures, plusieurs personnalités du régime d’Ibrahim Boubacar Keita sont arrêtées.

Le Premier ministre Boubou Cissé tente d’établir le dialogue avec les militaires en vain. A 16h 30, le président et son Premier ministre sont arrêtés. En ce moment l’identité des putschistes n’est pas encore totalement connue.

Vers minuit, IBK annonce sa démission en disant qu’il ne voulait pas “que du sang soit versé pour me maintenir au pouvoir”.

La junte militaire revendique le coup d’Etat et annonce sa volonté de mettre en place un régime de transition dans une allocution de son porte-parole, le colonel Ismaël Wagué, chef d’état-major adjoint de l’armée de l’air. Les Maliens voient pour la première fois les hommes derrière le putsch.

En plus du colonel Wagué, les colonels Assimi Goita, Malick Diaw et Sadio Camara; tous de Kati, sont les instigateurs de la démission forcée d’ IBK. Ils soutiennent que les Maliens ont perdu l’espoir après « l’escalade de l’insécurité et la mauvaise gouvernance ».

Ce putsch met fin à près de quatre mois de contestation initié par le Mouvement du 5 Juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) dont le chef de file est l’Imam Mahmoud Dicko. Ces opposants réclamaient la démission du président IBK et de son Premier ministre Boubou Cissé. Les résultats contestés des élections législatives de mars ont remobilisé l’opposition réunie au sein M5-RFP.

Mais les revendications ont rapidement évolué pour inclure des allégations de corruption, de mal gouvernance. Le 21 septembre, l’ancien ministre de la Défense, Bah N’Daw est nommé président de la transition pour 18 mois. Le 29 septembre, Moctar Ouane, un diplomate de 64 ans, sans affiliation politique connue, est nommé Premier ministre du Mali. Il forme le 5 octobre un gouvernement de 25 membres.

L'ancien président du Niger Mamadou Tandja

Décès de chefs d’Etat

2020 a fauché un certain nombre d’anciens présidents africains.

Parmi la longue liste, les anciens présidents malien Moussa Traoré et Amadou Toumani Touré, dit ATT, l’ancien président du Ghana, Jerry John Rawlings, l’ex-président tanzanien Benjamin Mkapa, l’ancien président du Kenya Daniel arap Moi, l’ex-président égyptien Hosni Moubarak, les ex-chefs de l’Etat burundais Pierre Buyoya et Pierre Nkurunziza, l’ancien président du Niger Mamadou “Baba” Tandja, les anciens présidents congolais Pascal Lissouba et Jacques-Joachim Yhombi-Opango sont décédés.

Certains enfants ont été blessés lorsqu'ils ont sauté du deuxième étage pour tenter de s'échapper

Massacre de Kumba

Le samedi 24 octobre vers midi, des hommes armés circulant à bord de motos prennent d’assaut l’école « Mother Francisca », un établissement privé de la ville de Kumba au sud-ouest du Cameroun, tuant 7 enfants et en blessant au moins 13 autres. Les victimes sont âgées de 12 à 14 ans.

Certains enfants tombent sous les balles tandis que d’autres sont blessés après avoir sauté du deuxième étage pour tenter d’échapper au massacre.

Aucun groupe n’a revendiqué l’attaque du 24 octobre, mais le gouvernement accuse les séparatistes anglophones.

Certaines régions du Cameroun sont en proie à des troubles depuis que les groupes anglophones ont intensifié leurs efforts pour obtenir l’indépendance à partir de 2016.

Dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, les groupes armés et les forces de sécurité dépêchées par Yaoundé se livrent une guerre sanglante et les deux camps sont régulièrement accusés par les ONG internationales de crimes commis contre des civils.

La pirogue dans laquelle le jeune Doudou est mort avait quitté la ville côtière de Mbour; à 80 km de Dakar pour se rendre aux Îles Canaries

Doudou et les noyés de Mbour

Samedi 24 octobre, au moins 140 migrants à destination de l’Europe se noient après que leur embarcation de fortune transportant environ 200 personnes coule au large des côtes du Sénégal.

Le bateau prend feu et chavire, peu après avoir quitté la ville de Mbour. Environ 60 personnes sont sauvées.

On pense que les migrants tentaient de rejoindre le continent européen via les îles Canaries en Espagne. Cet itinéraire en provenance d’Afrique de l’Ouest est de plus en plus populaire depuis 2018.

Début novembre, la photo d’un adolescent de 16 ans, présenté sur les réseaux sociaux comme Doudou Faye, un garçon originaire de Mbour, à 80 km de Dakar, mort durant le périlleux voyage devient virale.

Son père, Mamadou Lamine Faye, dit avoir payé 250 000 francs CFA pour qu’on l’amène aux îles Canaries, en Espagne. De là, ajoute-t-il, son fils était censé rejoindre l’Italie où il devait commencer une carrière de footballeur dans un centre de formation.

Le 4 décembre, le tribunal de Mbour a reconnu les pères de trois jeunes candidats à l’immigration clandestine coupables d’avoir mis la vie de leurs enfants en danger et condamnés à passer un mois ferme en prison pour “mise en danger de la vie d’autrui” et “complicité de trafic de migrants”.

Le naufrage de Mbour est l’incident le plus meurtrier de ce type dans le monde en 2020, selon les Nations unies.

Des manifestants qui dénoncent les méfaits de l'unité spéciale contre le vol (SARS) lors d'une marche), dans le district d'Ikeja à Lagos, au Nigeria, le 9 octobre 2020.

Début octobre une série de manifestations se déclenche au Nigeria suite à la diffusion des images d’officiers de police sortant deux hommes d’un hôtel de Lagos dans la rue et tirant sur l’un d’entre eux. Les policiers appartenaient à la SARS qui signifie Special Anti-Robbery Squad (unité spéciale de lutte contre le vol).

Amnesty annonce avoir documenté au moins 82 cas de torture, de mauvais traitements et d’exécutions extrajudiciaires entre janvier 2017 et mai 2020.

Les victimes étaient principalement des hommes âgés de 18 à 35 ans, issus de milieux pauvres et de groupes vulnérables. Beaucoup de ceux qui ont été torturés ont été battus avec des bâtons et des machettes et se sont vu refuser des soins médicaux, souligne le groupe de défense des droits de l’homme.

Les accusations d’exactions commises par certains éléments de cette unité spéciale tels que les vols, les attaques et même les meurtres sont récurrentes, mais c’est la nouvelle vague de manifestation de début octobre qui obtient une vague de soutien sans précédant sur Twitter, avec divers hashtags, mais surtout #EndSARS.

Le 11 octobre, le président nigérian Muhamadu Buhari instruit les chefs de la police de dissoudre cette force spéciale et décide que les agents de l’unité de police controversée soient redéployés.

60 ans d’indépendance et fin du FCFA

Une bonne partie du continent célébrait cette année ses 60 ans de libération du joug colonial. La pandémie de Covid 19 a empêché la tenue de célébrations grandioses. En 1960, 17 pays d’Afrique subsaharienne, dont 14 anciennes colonies françaises, obtiennent leur indépendance.

Le 20 mai, le gouvernement français décide en conseil des ministres de mettre fin symboliquement au Franc CFA en Afrique de l’Ouest, en adoptant un texte validant la transformation du franc CFA, qui deviendra l’Eco en maintenant la parité fixe avec l’Euro, ainsi que la fin de la centralisation des réserves de change des États d’Afrique de l’Ouest auprès du Trésor français.

Cette réforme, est la conséquence de l’accord de coopération signé le 21 décembre 2019 entre la France et les gouvernements des États membres de l’Union monétaire ouest-africaine, UEMOA.

Le président de la Caf, Ahmad

Parfum de scandale à la CAF

La Fifa et la Confédération africaine de football (Caf) travaillent entre août 2019 et février 2020 dans le but d’améliorer la gouvernance. L’instance faîtière du football africain juge qu’Ahmad Ahmad, le président de la Caf et vice-président de la Fifa, a enfreint divers codes de déontologie. Il s’agit notamment d’abus de position, de détournement de fonds et d’offre de cadeaux.

En Novembre, la Fifa suspend pour cinq ans le président Ahmad. Ce dernier fait appel de la suspension.

George Floyd

L’affaire George Floyd

Dans la soirée du lundi 25 mai, la police reçoit un appel téléphonique d’une épicerie de quartier alléguant que George Floyd a payé avec un faux billet de 20 dollars.

Des officiers tentent de le mettre dans un véhicule de police lorsqu’il s’effondre sur le sol, en leur disant qu’il était claustrophobe.

Selon la police, il a résisté physiquement aux agents et a été menotté. La vidéo de l’incident ne montre pas comment la confrontation a commencé.

Avec le genou de M. Chauvin sur le cou, on peut entendre M. Floyd dire “s’il vous plaît, je ne peux pas respirer” et “ne me tuez pas”.

Selon une autopsie préliminaire effectuée par le médecin légiste du comté, le policier a eu le genou sur le cou de M. Floyd pendant huit minutes et 46 secondes – dont presque trois minutes après que M. Floyd ait perdu connaissance.

Près de deux minutes avant que M. Chauvin ne retire son genou, les autres policiers ont vérifié le pouls du poignet droit de M. Floyd et n’ont pas pu en trouver un. Il a été transporté à l’hôpital et déclaré mort environ une heure plus tard.

Ce décès et les vidéos choquantes de l’arrestation de George Floyd ont déclenché une vague de protestations mondiales et renforcé les efforts pour s’attaquer au racisme et aux violences policières dans de nombreux pays.

La célèbre marque de riz Uncle Ben’s et la marque de pancakes Aunt Jemima qui utilisaient comme emblèmes des esclaves noirs changent de nom, certaines marques de cosmétiques retirent les crèmes éclaircissantes de leurs catalogues, des statues d’esclavagistes et de colonialistes sont déboulonnées partout dans le monde, les entreprises s’engagent à changer leur culture afin de mieux représenter la diversité etc.

bbc

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS

Recent Comments