Saturday, May 18, 2024
AccueilACTUALITEÉthiopie: au Tigré, une distribution alimentaire aussi rare que précieuse

Éthiopie: au Tigré, une distribution alimentaire aussi rare que précieuse

En Éthiopie, le conflit se poursuit dans la région du Tigré, au nord du pays. Selon les autorités intérimaires de la région, plus de 4,5 millions de personnes ont aujourd’hui besoin d’assistance alimentaire. Des cas de famines ont été repérés et ont déjà fait des victimes. Hier, à Adigrat, deuxième ville du Tigré, située dans le nord-est de la région, des rations fournies par US AID ont pu être données à quelques centaines de bénéficiaires.

Au bord de la route, des dizaines de personnes attendent avec anxiété de récupérer leur ration. Pour la plupart d’entre elles, c’est la première fois qu’elles bénéficient d’une aide alimentaire depuis le début de la guerre. Gabriel a attendu toute la journée sur place.

« Je suis arrivé dès 8h et là il est presque 18h. C’est la première fois qu’on reçoit une aide comme ça. Mais ça donne quand même un peu d’espoir. »

Un espoir de courte durée car la faim se fera vite sentir de nouveau. Avec notamment 15 kilos de farine de blé et 400 ml d’huile par personne, Fren, qui vit dans un camp avec quatre enfants, estime que ses réserves seront épuisées dans un mois.

« On va devoir manger une fois par jour pour tenir le plus longtemps possible. C’est vraiment triste de voir mon peuple souffrir comme ça. »

Vue la situation alimentaire, la moindre portion est devenue vitale et les échanges sont parfois tendus. La Relief Society of Tigray coordonne la distribution du jour. Hagos est en première ligne.

« Pour distribuer l’huile, il faut transférer dans des bouteilles, et il y a de la perte, ça met les gens en colère. Les habitants sont sur les nerfs car ils ont faim. On tente de trouver des compromis, je fais vraiment de mon mieux. Mais j’ai du mal à trouver les mots. Je ne sais pas combien de temps ces gens vont survivre. »

À cause de l’insécurité, certaines distributions comme celle-ci sont centralisées, obligeant les bénéficiaires à parcourir de longues distances. Beaucoup doivent donc donner une partie de leur nourriture pour payer leur trajet.

rfi

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN2024

spot_img

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS

Recent Comments