Euro: la Turquie bat la République tchèque et se retrouve dans l’attente

En battant la République tchèque (2-0), la Turquie termine troisième du groupe D. La bande à Fatih Terim doit attendre les résultats des derniers groupes pour savoir si elle pourra disputer les 8es de finale.

Plaisante, riche en occasions, longtemps incertaine, République tchèque – Turquie a été l’une des belles rencontres de la phase de groupes de ce Championnat d’Europe. Si les deux équipes savaient avant le coup d’envoi qu’elles devaient s’imposer, ce sont les Turcs qui ont gagné le droit d’espérer. Mais que les joueurs de Fatih Terim ont souffert en première période, après avoir ouvert le score sur une reprise parfaite de Burak Yilmaz (1-0, 10e) !

Sivok a touché le poteau de la tête (17e), Kaderabek a préféré tirer au lieu de centrer (on entend encore ses partenaires lui crier dessus) (24e), Necid a manqué le cadre à bout portant (25e) puis Plasil a vu sa frappe repoussée par Volkan (38e). Après la pause, la Turquie s’est d’abord montrée dangereuse par Emre Mor (58e), avant de doubler la mise sur une frappe puissante de Tufan (2-0, 65e). Un but entaché d’un hors-jeu sur la remise de la tête de Topal. M

ais vu qu’un hors-jeu avait été signalé, à tort, une minute plus tôt alors que Arda Turan partait seul au but… Avec cette victoire, la Turquie peut donc toujours croire à une qualification en 8es de finale. La République tchèque, elle, quitte l’épreuve par la petite porte.

Emre Mor redonne vie aux Turcs

S’il n’a pas marqué, le joueur clé côté turc a été Emre Mor. Titularisé par Fatih Terim, le virevoltant ailier a fait très mal aux Tchèques et sa patte gauche a régalé durant l’ensemble du match. Surtout, son histoire est complètement folle.

Pour résumer, Emre Mor est né à Copenhague, a été naturalisé turc en mai dernier et, s’il ne maîtrise pas la langue, cela ne l’a pas empêché de devenir le troisième plus jeune passeur décisif de l’histoire de l’Euro sur le but de Burak Yilmaz. A 18 ans, l’avenir lui appartient : il vient en effet de s’engager avec le Borussia Dortmund !

La Turquie plombe encore les Tchèques

Comme huit ans plus tôt, la Turquie a éliminé les Tchèques lors du dernier match de groupes. En 2008, les Turcs s’étaient imposés après un scénario fou : menés 0-2, ils avaient renversé le cours du match pour gagner 3-2 en toute fin de match. A l’époque, ce succès avait envoyé les joueurs de Fatih Terim en quarts de finale. Cette fois, troisièmes du groupe D avec une différence de buts de – 2, ils sont obligés d’attendre l’issue des autres poules pour connaître leur sort.

Lequipe.fr