Saturday, May 25, 2024
AccueilA La UNELa grève de la faim en milieu carcéral : un drame sanitaire...

La grève de la faim en milieu carcéral : un drame sanitaire peu appréhendé par le débat public

Depuis quelques temps, on assiste à l’utilisation de la grève de la faim par des détenus dits « politiques » pour protester contre leur détention qu’ils jugent arbitraire. Parmi ceux-ci il y a eu le cas du journaliste Pape Alé Niang, du chroniqueur Cheikh Bara Ndiaye etc. Le phénomène a pris de l’ampleur depuis l’arrestation de M. Ousmane Sonko qui a décidé d’observer une grève de la faim en signe de protestation. Depuis lors chaque jour on entend des échos de tel ou tel gréviste dans un état critique ou hospitalisé.

Cette situation mérite qu’on s’y arrête, car il s’agit d’un drame que ces individus vivent ainsi que leur entourage, et à mon sens le commun des sénégalais ne mesure pas la gravité

Selon la déclaration de Malte de l’Assemblée Médicale Mondiale sur les Grévistes de la Faim, adoptée en 1991 et révisée en 2006, un gréviste de la faim est une personne, en pleine possession de ses capacités mentales, qui fait connaître sa volonté de refuser toute alimentation solide ou liquide pendant une durée importante. Autrement, il s’agit d’un refus proclamé par un sujet ou un groupe de s’alimenter dans un but de protestation ou de revendication

A La différence du jeûne où il y a des périodes de ruptures, la grève de la faim est continue et c’est là où réside le danger. Le refus de s’alimenter est pourvoyeur de complications potentiellement graves qui menacent la vie du sujet par les déficits, la déshydratation ainsi que les désordres métaboliques qu’il induits.

On observe généralement trois phases évolutives

  • La première phase dure 5 à 15 jours où l’organisme épuise ses réserves en sucre (glycogène) pour faire face aux besoins énergétiques ponctuels avec une perte rapide de poids.
  • La deuxième phase, survient à partir du 15ème jour et correspond à la consommation des graisses (lipides), sa durée est variable et dépend de la masse grasse totale. Elle sera donc plus longue chez les obèses, beaucoup plus courte chez les sujets maigres au départ.  Plusieurs symptômes pénibles apparaissent comme une fatigue extrême, des maux de tête, une hypotension avec des vertiges surtout en position debout (forçant à la position couchée), une bradycardie (le cœur devient lent), une baisse des capacités de concentration et de réflexion, des douleurs musculaires, des crampes abdominales, une diminution de la température corporelle et une insomnie
  • La troisième phase apparait entre la troisième et la quatrième  semaine et est marquée par la consommation des protéines, elle touche les tissus nobles de manière progressivement irréversible avec des complications graves tels que des vomissements, un ictère (jaunisse), des problèmes d’audition et de vision, des hémorragies des lésions cutanées, une cachexie, des troubles du comportement et des lésions cérébrales pouvant aller jusqu’à la mort

Il est à noter que d’autres complications comme l’insuffisance rénale, l’hypertension artérielle, les troubles métaboliques, les convulsions, les délires, et les lésions cérébrales peuvent apparaître de manière précoce. Il s’agit dans ces cas d’urgences médicales qui nécessitent une prise en charge rapide et efficace. D’où l’importance d’une surveillance stricte et permanente des grévistes de la faim.

Faudrait-il le rappeler, la raison d’une grève de la faim, c’est généralement un sentiment d’injustice qu’exprime l’individu à travers une violence qu’il exerce sur son organisme pour montrer son refus et attirer l’attention sur son cas. Ce choix est interprété diversement par les principaux protagonistes.  Certains qualifient cette pratique de chantage ou de menaces, d’autres parlent de suicide, de folie, de faiblesse et j’en passe…, tandis qu’une bonne partie de l’opinion semble complètement indifférente au drame qui se joue. C’est peut-être par ignorance ou tout simplement manque de compassion, mais à mon sens l’Etat et la société en général n’accordent pas assez de valeur aux dangers auxquels font face les grévistes de la faim.

A la souffrance vécue et exprimée par les grévistes de la faim, s’ajoute celle de leurs familles et de leurs proches qui vivent une angoisse permanente terrible. Ils sont tiraillés par des sentiments de culpabilité et de peur, scrutant les informations, étant en permanence à l’affut des nouvelles du détenu, s’attendant toujours au pire tout en redoutant de recevoir une mauvaise nouvelle.

Et le médecin dans tout cela ? Le praticien est confronté à un dilemme : il doit porter assistance et en même temps respecter la volonté du sujet. C’est pourquoi il a le devoir d’informer clairement le détenu des risques encourus, d’assurer une surveillance régulière et de prendre les bonnes décisions.

La grève de la faim en milieu carcéral ne doit pas être négligée, au contraire elle doit faire l’objet d’une considération à la mesure de sa gravité.  L’Etat à qui est destiné le message des grévistes de la faim est le premier responsable.  En tant que garant de la santé et de la sécurité des citoyens conformément à la Constitution, il se doit de réagir promptement et de donner des réponses appropriées pour éviter le pire. Il doit faire face à ses responsabilités en évitant de bander les muscles ou d’opposer une indifférence face à une souffrance pouvant être tragique.

Les proches des détenus doivent être impliqués pour qu’ils utilisent leur influence afin que le fil rouge ne soit pas franchi par le détenu dans son refus de s’alimenter, car par moments, dans sa diète, il ne jouit plus de toutes ses capacités.  Enfin il est urgent que les médiateurs sociaux (autorités religieuses, coutumiers, politiques, célébrités…) prennent leur bâton de pèlerin pour jouer la médiation entre les parties.

Oui, il s’agit de citoyens sénégalais qui ont besoin d’aide. Personne n’a le droit de les laisser se noyer, avec leurs familles, quel que soit le prix ! La vie humaine est précieuse

Dr Sylla Thiam

Médecin

Expert de santé publique

syllat@icloud.com

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN2024

spot_img

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS

Recent Comments