Tuesday, June 25, 2024
AccueilACTUALITELe Congo-Brazzaville se dote d'un nouveau gouvernement

Le Congo-Brazzaville se dote d’un nouveau gouvernement

Trois jours après avoir été nommé Premier ministre, Anatole Collinet Makosso a formé son équipe gouvernementale, dans laquelle figure notamment un des enfants du chef de l’Etat Denis Sassou-Nguesso et un responsable de l’Union panafricaine pour la démocratie sociale (UPADS), principale formation d’opposition.

Le nouveau gouvernement compte 36 membres dont quatre ministres d’Etat. On y trouve huit femmes. Onze personnalités font leur entrée dans cette équipe qui a plusieurs défis socio-économiques à relever.

L’entrée la plus remarquée est celle de Denis Christel Sassou-Nguesso. Fils du chef de l’Etat, il hérite d’un portefeuille fraîchement créé pour l’occasion, celui de la Coopération internationale et de la promotion du partenariat public-privé, une nomination qui risque de faire polémique.

Ancien député, il a surtout été cadre dirigeant à la société nationale pétrolière congolaise, la SNPC. Et il est soupçonné de détournements massifs de l’argent du pétrole, de nouveau récemment dénoncés par l’ONG Global Witness. Des enquêtes sont en cours en France pour biens mal acquis et une plainte a été déposée, aux Etats-Unis, au sujet d’un appartement de luxe à Miami.

Certains estiment d’ailleurs qu’il s’agit d’un stratagème de la famille Sassou Nguesso pour tenter d’échapper aux poursuites judiciaires à l’étranger.

“Denis Christel s’est toujours présenté comme l’héritier de son père, c’est un personnage puissant qui bénéficie de réseaux importants et là il sent que le compte à rebours commence à s’égrainer. Il pense que rentrer au gouvernement, ce petit passe-passe minuscule, va pouvoir être une espèce d’abri judiciaire.”

Autre entrée remarquable, celle d’Honoré Sayi, député et président du groupe parlementaire d’opposition de l’UPADS à l’Assemblée nationale. Enseignant en philosophie, il présidait le groupe parlementaire de l’UPADS, le premier parti d’opposition au Congo. Il est nommé ministre de l’Energie et de l’Hydraulique.

Le ministère des Finances et du Budget revient à Rigobert Roger Andély, un cadre de banque qui avait déjà occupé ces fonctions, entre 2002 et 2005. Outre les négociations avec le FMI, il devra s’atteler au dossier urgent des retraites impayées.

Sept personnalités ont été remerciées ; au nombre desquelles Henri Djombo qui a été ministre sans discontinuer depuis 1997.

Le Premier ministre Anatole Collinet Makosso a reçu pour consigne de mettre son équipe au travail « sans délai ».

rfi

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN2024

spot_img

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS

Recent Comments