Saturday, June 15, 2024
AccueilACCUEILLe maire de New York défend les écoles talmudiques de la ville

Le maire de New York défend les écoles talmudiques de la ville

Le maire de New York, Eric Adams, s’est engagé à soutenir les yeshivas (écoles talmudiques), déclarant même que les écoles publiques devraient les imiter. Avec ces propos, Eric Adams prend des distances très claires avec les enquêtes à charge publiées par de grands médias américains l’année dernière, qui affirmaient notamment que le niveau des établissements religieux ultraorthodoxes était bien en deçà des exigences éducatives de l’État.

Dans un discours prononcé mercredi dernier lors d’un événement organisé par l’Orthodox Union (OU), l’édile a ainsi suggéré que les écoles publiques de la ville étaient en échec et qu’elles devraient suivre l’exemple des yeshivas.

“Au lieu de nous concentrer sur la façon d’œuvrer au succès de nos enfants, nous attaquons les yeshivas qui offrent une éducation de qualité”, a-t-il déclaré. “Nous devrions plutôt nous demander ce que nous faisons de  mal dans nos écoles et apprendre de ce qui se fait dans les yeshivas pour améliorer l’éducation.”

Dans son allocution, Eric Adams a également déclaré qu’il ne “s’excusait pas de croire en Dieu”, ajoutant : “Nous sommes un pays de foi et de croyance, et nous devrions avoir partout la possibilité d’éduquer nos enfants en conséquence.”

Le maire, qui avait obtenu le soutien des électeurs orthodoxes pour son élection, a conclu son discours par ces mots : “Vous étiez là pour moi quand je me suis présenté à la mairie, et je serai là pour vous en tant que maire.”

SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP

En septembre dernier, le New York Times avait publié une série d’articles rapportant que les yeshivas de New York ne respectaient pas les normes éducatives de l’État, et que certains enseignants usaient de châtiments corporels contre les élèves. Le affirmait également que certains de ces établissements avaient détourné des financements publics alloués à l’éducation spécialisée à d’autres fins.

La série d’enquêtes a attiré les critiques des dirigeants de la communauté, mais aussi de groupes conservateurs, qui l’ont décrite comme une attaque fausse et trompeuse contre les ultraorthodoxes. Jonathan Greenblatt, PDG de l’Anti-Defamation League, s’est également fait l’écho de ces plaintes dans un récent discours, affirmant que la couverture du Times reflétait “le type d’antisémitisme que nous ne connaissons que trop bien”.

Ed Jones/AFP
Ed Jones/AFP

Les déclarations du maire de New York interviennent dans un contexte délicat, alors que son administration lutte contre les efforts d’un média local pour publier les évaluations de la ville concernant 26 yeshivas. The City, un site d’information, s’est ainsi porté en justice afin de forcer le département de l’éducation de la ville à publier ses évaluations de l’enseignement dans ces yeshivas, compilées dans le cadre d’une enquête sur la qualité de l’enseignement dans les écoles de New York.

Tandis que le tribunal a ordonné au département de l’éducation de publier ces évaluations, la ville de New York a déclaré qu’elle ferait appel de cette décision, arguant que la publication de celles-ci interférerait avec une enquête en cours.

Avec i24news

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN2024

spot_img

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS

Recent Comments