Le Portugal arrache le nul contre la Hongrie ( 3-3)et se qualifie en 8e

Mené trois fois au score, le Portugal, enfin guidé par un excellent Cristiano Ronaldo auteur d’un doublé, a arraché un nul mercredi contre la Hongrie (3-3) à Lyon au terme d’un match fou. Ce point fait le bonheur des deux équipes, qualifiées pour la suite de la compétition. Les Hongrois terminent ainsi en tête du groupe F. Troisième, le Portugal jouera la Croatie en huitièmes.

Ce fut un spectacle fabuleux. Incontestablement les 90 minutes les plus enivrantes depuis le début de l’Euro. A l’issue d’une rencontre complètement folle, le Portugal a réussi à décrocher son billet pour les huitièmes de finale en terminant in extremis troisième du groupe F. Les partenaires de Cristiano Ronaldo, qui ne pouvaient pas se permettre de perdre sous peine d’élimination, sont pourtant passés tout prêt de la catastrophe. Mais, menés à trois reprises, ils sont parvenus à se sortir d’une situation critique en arrachant un nul salvateur (3-3).

Le doublé de Ronaldo a répondu à celui de Dzsudzsák

Sa qualification, le Portugal la doit en grande partie à Cristiano Ronaldo. Pour sa 17e rencontre dans une phase finale de l’Euro – un record –, la star du Real Madrid a livré une grande prestation. Particulièrement présent sur le plan offensif, il a égalisé une première fois grâce à un geste de classe, une talonnade en pleine course après un centre de Nani (2-2, 50e). Avant de se montrer encore décisif une dizaine de minutes plus tard en ramenant son équipe dans la partie d’une tête précise (3-3, 62e). Il est ainsi devenu le premier joueur à marquer au moins une fois lors de quatre Championnats d’Europe.

S’il a fallu un grand Cristiano Ronado, c’est parce qu’en face, la Hongrie a réalisé un match de haut niveau. Zoltán Gera a été le premier à se signaler en ouvrant le score d’une demi-volée splendide (1-0, 19e). Nani lui a répondu en fin de première période après une passe lumineuse de l’inévitable Cristiano Ronaldo (1-1, 42e). Balázs Dzsudzsák a lui choisi d’attendre le retour des vestiaires pour commencer un véritable show. Il a donné l’avantage à sa sélection via un coup franc dévié par André Gomes (2-1, 47e). Puis, il a lui aussi signé un doublé en trompant Rui Patricio d’un tir puissant détourné par Nani (3-2, 55e).

Le Portugal peut donc souffler. Mais lors des huitièmes de finale, il défiera la séduisante Croatie, samedi soir (21h). Un obstacle d’autant plus important que la défense alignée par Fernando Santos est apparue très friable mercredi. La Hongrie, première du groupe F, rencontrera pour sa part le deuxième de la poule E et peut espérer voir plus loin sur ce qu’elle a montré depuis le début de la compétition.

eurosport