Les artisans de Grand-Bassam tentent de relever la tête après les attaques

En Côte d’Ivoire, les artisans de la station balnéaire de Grand-Bassam subissent une baisse de leurs ventes suite aux attaques terroristes survenues le 13 mars dernier. Pour y faire face, certains ont décidé d’exposer leurs œuvres au centre commercial PlaYce Marcory à Abidjan.

L’exposition rassemble une vingtaine d’artisans de Grand-Bassam. Parmi eux, des peintres et des sculpteurs sur bois.

« Depuis le problème des jihadistes, on ne reçoit pas de clients », explique Ouagniné Coulibaly, le président de l’Association du village artisanal de la station balnéaire.

« Depuis plus d’un mois, c’est un peu dur. Mais la clientèle commence à revenir sur notre site à Grand-Bassam. Mais cette exposition-là, on a fait ça pour faire de la publicité [afin d’inciter] les anciens clients à revenir toujours vers nous », commente Abdoul Karim Traoré.

Pour endiguer cette baisse des ventes, les artisans ont donc décidé d’exposer au nouveau centre commercial d’Abidjan. La fréquentation de PlaYce Marory est de plus de 10 000 personnes par jour, selon le directeur général de ce centre.

« La première fois que je leur en ai parlé, ils n’y croyaient pas trop. Ils ont ouvert grand les yeux, jusqu’au jour où le camion est arrivé pour emmener la marchandise. Ils se sont dit “ah oui ce qu’il nous a dit va effectivement se passer” », déclare Jean-Paul Denoix, initiateur de l’exposition.

Les vingt artisans de Grand-Bassam ont jusqu’à ce dimanche 1er mai pour vendre leurs objets au centre commercial de la capitale économique ivoirienne. Après cette exposition, ils espèrent revoir plus de clients dans leurs petites boutiques au bord de l’océan.

rfi