Saturday, February 4, 2023
AccueilACCUEILles États-Unis présentent le B-21 Raider

les États-Unis présentent le B-21 Raider

Le nouveau bombardier furtif, B-21 Raider, sera un des éléments majeurs de la dissuasion nucléaire des États-Unis au cours des décennies à venir.

Il viendra notamment en complément des B-52 Stratofortress, actuellement utilisés par l’US Army. Une centaine d’appareils devraient être produits au cours des prochaines années pour un coût de 700 millions d’euros à l’unité.

Concrètement, ce dernier est équipé d’une technologie furtive de nouvelle génération qui le rend quasiment indétectable des radars et des systèmes de défense aérienne ennemis. Autre atout de cet aéronef militaire : il peut voler en mode furtif tous les jours, tandis que les modèles actuels nécessitent de très lourds travaux de maintenance. Basé sur le cloud, il est possible de le mettre à jour très rapidement, ce qui devrait contribuer à améliorer sa durée de vie. Côté américain, on vante également une précision de frappe inédite.

Présent pour l’occasion, le secrétaire à la défense, Lloyd J. Austin, n’a pas tari d’éloges sur ce bijou technologique : « Le Raider B-21 est un témoignage des avantages durables de l’Amérique en matière d’ingéniosité et d’innovation. Et c’est la preuve de l’engagement à long terme du département à construire des capacités avancées qui renforceront la capacité de l’Amérique à dissuader toute agression, aujourd’hui et à l’avenir. Aujourd’hui, le renforcement et le maintien de la dissuasion américaine sont au cœur de notre stratégie de défense nationale ».

Côté calendrier, il faudra encore attendre plusieurs années avant un déploiement du B-21 Raider. Un lancement est ainsi évoqué pour 2026, mais cela pourrait bien être 2030. L’armée américaine n’en a cure, et se place sur du plus long terme.

1200 milliards de dollars investis dans la dissuasion nucléaire

C’est en tout cas le message qu’a fait passer le Pentagone ce lundi dans un discours qui pointait le menace de la montée en puissance de la Chine. Alors que cette dernière devrait disposer de 1500 ogives nucléaires d’ici 2035. Lloyd Austin est monté au créneau :

La Chine est le seul pays qui a à la fois la volonté et, de plus en plus, le pouvoir de remodeler sa région et l’ordre international en

fonction de ses préférences autoritaires. Laissez-moi donc être clair : nous ne laisserons pas cela se produire.

Et justement, selon Fortune, le B-21 Raider rentre parfaitement dans ce plan. Les États-Unis ont ainsi prévu d’allouer 1200 milliards de dollars jusqu’en 2046 pour réviser sa triade nucléaire. Il s’agit des trois vecteurs par lequel une arme nucléaire peut être lancée : terrestre, maritime et aérien.

Avec presse citron

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS

Recent Comments