Sunday, November 27, 2022
AccueilA La UNEPrix du meilleur reportage en migration: l'AJMS apporte des innovations pour cette...

Prix du meilleur reportage en migration: l’AJMS apporte des innovations pour cette année

La troisième édition du prix du meilleur reportage sur la migration a été lancée hier par l’Association des journalistes en migration et sécurité (AJMS) lors d’une conférence de presse. Pour cette année, les journalistes ont décidé de dédier le grand prix au défunt journaliste Ndatté Diop. Pour le choix porté sur l’ancien journaliste de la RFM le président de l’association rappelle que c’était un devoir pour les membres de cette association dans la mesure où le journaliste est membre fondateur de l’AJMS : “c’était un devoir au regard de plusieurs raisons mais également pour son engagement et son attachement à la lutte pour la dignité humaine. Donc, c’est pourquoi nous avons décidé, à l’unanimité, de lui dédier ce prix pour lui rendre hommage”, explique M. Diallo.
Pour cette année, trois mathématiques ont été retenues et il s’agit de “migration et genre”, migration et climat” et “migration et gestion de données”. Sont éligibles, les reportages (télévision, Radio, presse écrite, presse en ligne) oubliés entre le 15 décembre 2021 et le 15 décembre 2022. Et Pour ce qui est des récompenses, indique Moussa Diallo, une innovation a été faite : “on a l’habitude de donner du matériel mais, cette année ci, pour accompagner les journalistes à faire des reportages de terrain, on a voulu innover en leur remettant des enveloppes, ce qui fait que, les lauréats auront une enveloppe de 500 euros et pour celui qui va reporter le prix Ndatté Diop, il aura une enveloppe de 1000 Euros”, a-t-il expliqué.
Chaque année, la cérémonie de remise des prix est organisée le 18 décembre, date qui commémore la journée internationale du migrant. Mais pour cette, pour les raisons de la coupe du monde, la cérémonie est prévue pour le 24 décembre au cours d’une activité dinatoire “avec les familles et proches de Ndatté Diop”.

Les membres de l’association des journalistes de la presse culturelle ont également honoré de leur présence cette rencontre. Alioune Badara Mané qui en est le président par intérim a dit toute sa reconnaissance par rapport à cette initiative de ses confrères de l’AJMS: “si on rend hommage à Ndatté Diop à travers ce grand prix dédié à son nom, on a rendu à César ce qui lui appartient parce que faisait partie de l’AJMS. Il était également le président de l’association des journalistes de la presse culturelle qui sera au cœur de l’événement pour participer à la réucite totale de cet événement qui rend hommage à notre défunt président “, a fait savoir M. Mané.

Henry Boumy Ciss, chef de la communication du Cilec (Comité interministériel de lutte contre l’émigration clandestine) salue l’initiative de l’AJMS qui, selon lui, participe à la sensibilisation sur les enjeux de la migration irrégulière. Ce dernier rappelle l’importance des thématiques qui ont été retenues. Pour celle qui aborde la “migration et les données”, il renseigne qu’elle va régler l’un des problèmes majeurs dans le traitement de l’information migratoire à savoir la disponibilité des données sur la migration. Pour ce qui qui est de la deuxième thématique “migration et genre”, il soutient que lors du diagnostic qui a été fait par le consultant commis par la Silec dans le processus de la stratégie nationale de lutte contre la migration irrégulière, il a été fait mention d’une certaine féminisation de la migration irrégulière : “vous comprendrez bien que le Silec est tout aussi interressé dans la thématique qui porte sur “migration et genre””, a-t-il expliqué. Quant à la troisième thématique, M. Ciss renseigne que c’est l’une des causes d’une migration interne avec l’exode rural, l’érosion des sols, la désertification et le réchauffement climatique. “Tous ces facteurs ont poussé des jeunes à quitter leurs emplois perdre leurs activités principales”, fait-il savoir.
L’ancien patron des relations publiques de la Police nationale dira que toutes les thématiques choisies par l’AJMS englobent tout le travail du Silec et la stratégie prise en compte par la stratégie nationale de lutte contre la migration irrégulière.

Pour cette année, trois mathématiques ont été retenues et il s’agit de “migration et genre”, migration et climat” et “migration et gestion de données”.
Pour les récompenses, indique Moussa Diallo, une innovation a été faite : “on a l’habitude de donner du matériel mais, cette année ci, pour accompagner les journalistes à faire des reportages de terrain, on a voulu innover en leur remettant des enveloppes, ce qui fait que, les lauréats auront une enveloppe de 500 euros et pour celui qui va reporter le prix Ndatté Diop, il aura une enveloppe de 1000 Euros”, a-t-il expliqué.
Chaque année, la cérémonie de remise des prix est organisée le 18 décembre, date qui commémore la journée internationale du migrant. Mais pour cette, pour les raisons de la coupe du monde, la cérémonie est prévue pour le 24 décembre au cours d’une activité dinatoire “avec les familles et proches de Ndatté Diop”.

Sunuafrik radio

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS

Recent Comments