Monday, March 4, 2024
AccueilA La UNERetour du poste de Premier ministre : les députés donnent carte blanche...

Retour du poste de Premier ministre : les députés donnent carte blanche à Macky Sall  

Le retour du poste de Premier ministre a fait débat à l’Assemblée nationale. Excepté le député de Bok Gis Gis, Cheikh Abdou Mbacké, tous les députés qui se sont exprimés sur la question, ce vendredi à l’hémicycle, ont été favorable à sa restauration. De manière différente. Si la majorité estime que, le contexte l’exige, l’opposition, elle, parle d’aveu d’échec du  président de la République. « Nous n’avons jamais été contre ce retour. Sa suppression était inutile », a clamé Mame Diarra Fam, députée libérale. « On ne peut pas être sur tous les fronts. Il faut toujours déléguer. Le Premier ministre est une interface entre le Parlement et le Gouvernement », renchérit la benjamine de l’Assemblée, Soda Marême Ndiaye. « Personne dans l’opposition n’est contre le retour du poste de Premier ministre. Ce n’est pas ça le débat. On a toujours dit que personne ne peut diriger le Sénégal sans un Pm », dixit l’opposant, Mamadou Lamine Diallo. Mais, pour le député du mouvement Tekki, il n’y avait pas l’urgence à précipiter le vote du retour de ce poste. « Vous êtes droit au mur. Les émeutes de mars sont là. La situation économique est difficile. L’administration américaine est venue vous dire pas de 3e mandat. Toutes ces choses font que vous ne savez plus où mettre les pieds », a déclaré M. Diallo. Le député, Toussaint Manga, lui, va plus loin. Même s’il estime que les arguments brandit pour faire revenir le poste sont légers, l’opposant note que les articles ciblées dans les changements constitutionnels « posent les jalons d’un renoncement à une 3e candidature ». « Le président Macky Sall doit continuer dans ce sens. C’est ça qui va faire sa grandeur. C’est ça qui va continuer à faire rayonner la démocratie sénégalais », a-t-il indiqué.

Pour rappel, en mai 2019, dans une volonté d’aller plus vite dans la mise en œuvre des politiques publiques, avec le rapprochement des niveaux de pilotage et d’exécution, le président de la République avait décidé de supprimer le poste de Premier ministre.

Sa restauration, qui nécessitait l’approbation des députés, a été rendue effective, ce vendredi, 10 décembre, 2021. 92 députés ont voté pour,  02 contre et 8 abstentions.

sunuafrikradio

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN2024

spot_img

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS