Thursday, May 30, 2024
AccueilACCUEILSadio Mané, l'autre joyau d'Al Nassr

Sadio Mané, l’autre joyau d’Al Nassr

C’était attendu, c’est désormais officiel : Sadio Mané (31 ans), dauphin au classement du Ballon d’Or 2022, a imité le lauréat Karim Benzema en rejoignant l’Arabie Saoudite. Pour respecter la hiérarchie, l’ailier sénégalais s’est engagé en faveur des vice-champions, Al Nassr, tandis que le buteur français a offert ses services au club que tout le monde rêve de faire tomber, Al Ittihad.

Et l’équipe de Cristiano Ronaldo, qui a mis la lumière sur le championnat saoudien en janvier dernier, a justement réalisé un gros mercato pour parvenir à récupérer la couronne.

Al Nassr ne plaisante plus

Une couronne qui lui échappe depuis maintenant quatre ans, le dernier titre national d’Al Nassr remontant à 2019, avant la pandémie. Une longue attente, à laquelle les dirigeants veulent mettre fin en achetant des stars : 18 millions d’euros pour recruter Marcelo Brozovic, vice-champion d’Europe, à l’Inter Milan, 25 millions d’euros pour recruter Seko Fofana, vice-champion de France, au RC Lens, 7 millions d’euros pour recruter Alex Telles à Manchester United et enfin 30 millions d’euros pour recruter Mané au Bayern Munich.

Ajoutez à cela des tentatives pour attirer Zinedine Zidane sur le banc, Marquinhos en défense centrale ou encore Moussa Diaby et Ousmane Dembélé sur les ailes… et vous comprendrez qu’Al Nassr ne plaisante plus. Avec, à chaque fois, des salaires XXL pour les joueurs concernés. Mané, par exemple, touchera environ 40 millions d’euros par saison, tandis que Ronaldo explose les records avec 200 millions de dollars à l’année (182 millions d’euros, salaire et revenus commerciaux compris, ndlr).

Poussé vers la sortie au Bayern

Il fallait bien cela pour convaincre l’international sénégalais, qui souhaitait dans un premier temps rester au Bayern pour se rattraper auprès des supporters après une première saison marquée par une grosse blessure au péroné, et des problèmes de comportement. Mais les dirigeants bavarois ne lui ont pas laissé cette chance et l’ont poussé vers la sortie. La faute à cette altercation avec Leroy Sané, sans doute, et également à une trop forte concurrence face à l’ancien de Manchester City, mais aussi Serge Gnabry, Kingsley Coman, voire Jamal Musiala sur certaines rencontres.

De quoi donner des regrets à son désormais ex-entraîneur Thomas Tuchel. «Nous nous sommes serrés dans les bras l’un de l’autre. Et nous avons convenu que nous n’aimions pas la situation actuelle, mais qu’il s’agissait de la meilleure solution pour les deux parties, a déclaré le technicien allemand en conférence de presse. Je comprends tout à fait qu’il se sente blessé. Je ne me sens pas heureux non plus. Nous n’avons pas exploité tout son potentiel, et j’en prends la responsabilité.» Des regrets pour l’ancien coach du PSG, et pour tout le football européen.

Avec Maxifoot
RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN2024

spot_img

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS

Recent Comments