Monday, June 17, 2024
AccueilACTUALITEEn plein état d'urgence, les Serbes manifestent à leur fenêtre «contre la...

En plein état d’urgence, les Serbes manifestent à leur fenêtre «contre la dictature»

 

La Place de la République à Belgrade en Serbie où le couvre-feu est imposé (image d'illustration)
La Place de la République à Belgrade en Serbie où le couvre-feu est imposé (image d’illustration) REUTERS/Marko Djurica

Alors que l’état d’urgence est en vigueur en Serbie, un mouvement de protestation contre le gouvernement a débuté dimanche. Dans les grandes villes, à 20h05 et pendant 5 minutes, les citoyens exaspérés par la gestion paternaliste par le président, de la crise du Covid-19, sortent aux fenêtres et font du bruit avec des sifflets, ou en tambourinant sur des casseroles.

Avec notre correspondant à Belgrade, Laurent Rouy

Il est 20h05. Le couvre feu a commencé. Des habitants du centre de Belgrade apparaissent aux balcons et aux fenêtres. Armés de cuillers et de casseroles, ils protestent, alors qu’une patrouille de police passe dans la rue.

Cette forme de manifestation inédite a débuté dimanche, jour ou auraient du se tenir les élections générales en Serbie. Elles ont été annulées par le Covid-19. C’est une ONG citoyenne, « Ne noyons pas Belgrade » qui a lancé l’appel a manifester – « contre la dictature ».

Une femme 48 ans, est sortie sur le balcon avec une poêle et une cuiller en bois. Remontée contre le président Aleksandar Vucic, elle craint pour l’emploi de son mari, agent administratif, et souhaite rester anonyme. « En Serbie rien ne fonctionne plus, sauf l interdiction de circuler. La justice n’est pas libre et elle condamne des gens dans des procès en visioconférence. Il est indispensable de protester. »

Les revendications sont variées. Goran, 57 ans, s’oppose a un projet municipal.
« A mes yeux, ces protestations sont locales. Je ne pense pas que ce soit le bon moment pour lutter au niveau national. Je me considère apolitique. »

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Depuis le début de l’état d’urgence, le président Vucic et son gouvernement sont en permanence présents dans les médias, alors que l’opposition a littéralement disparu des antennes. Une dérive que beaucoup qualifient d’autoritaire.

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

CAN2024

spot_img

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS

Recent Comments