Tuesday, November 29, 2022
AccueilA La UNESommet au Botswana : les chefs d'État dénoncent les changements de constitution

Sommet au Botswana : les chefs d’État dénoncent les changements de constitution

La Conférence internationale sur le constitutionnalisme a débuté mercredi 6 juillet à Gaborone, la capitale du Botswana. Organisée par l’Institut national démocratique, cet événement réunit des anciens chefs d’États et des acteurs de la société civile pour renforcer la démocratie en Afrique, à un moment où la démocratie recule sur le continent, plusieurs dirigeants africains ayant modifié ou tentant de modifier les constitutions pour se maintenir au pouvoir.

« L’Afrique serait mieux servie par des institutions fortes que par des hommes forts », a déclaré le président du Botswana Mokgweetsi Masisi dans son discours d’ouverture. Soit un message que partage l’ancien dirigeant nigérien Mahamadou Issoufou et l’ex-présidente centrafricaine Catherine Samba Panza qui participent au sommet.

Tous sont d’accord : il faut redoubler d’efforts pour empêcher les changements anticonstitutionnels. À commencer par réfréner les actes de corruption des dirigeants politiques, estime Mohamed Sidiye, ambassadeur du Kenya pour le Botswana.

sunuafrikradio

RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

PUBLICITE

spot_img

PODCASTS

Recent Comments